Lambert Massart

Joseph Lambert Massart (19 juillet 1811 – 13 février 1892) était un violoniste belge à qui l’on attribue l’origine du vibrato continu. Il a compilé L’Art de travailler les études de Kreutzer, un supplément qui contient 412 doigtés et archets tirés de ses études avec Rodolphe Kreutzer. C’était un excellent quatuor à cordes qui donnait de nombreux et délicieux concerts de chambre, ayant également joué la Sonate de Kreutzer en la mineur de Beethoven avec Franz Liszt le 23 mai 1843.

Né à Liège, Massart a reçu un enseignement musical de son père Joseph Marie, puis du frère aîné de son père, Jean-Joseph, disciple de Léonard Joseph Gaillard. À la mort de son oncle, Massart a étudié sous la direction d’Ambroise Delaveux qui lui a ensuite obtenu, auprès des autorités communales de Liège, une bourse d’études au Conservatoire de Paris, où son admission a ensuite été bloquée par Luigi Cherubini au motif que Massart était étranger. Il devient alors l’élève et le protégé préféré de Kreutzer et de son jeune frère, Auguste Kreutzer, qui, à sa mort, prend le poste de professeur de son frère au conservatoire.

Bien que parrainé par le roi Guillaume Ier des Pays-Bas, il n’est accepté au Conservatoire de Paris qu’en 1829 en raison de son statut d’étranger. Il est nommé professeur de violon au Conservatoire de Paris en 1843 et y enseigne ensuite pendant 47 ans comme professeur de musique. Parmi ses élèves figurent Fritz Kreisler, Eugène Ysaÿe, Léon Reynier, Henryk Wieniawski, Alfred De Sève, Isidor Lotto, Teresina Tua et Charles Martin Loeffler.