Henry Merckel, Beethoven concerto [cadence]

Henry Merckel, Orchestre Lamoureux, Eugène Bigot, 1941

Il s’agit de la cadence de Hubert Léonard (imslp)

Merckel Beethoven

Le Ménestrel, 1938 :
Dimanche 9 octobre. — Le talentueux artiste Henry Merckel, dont on connaît le jeu vibrant, nuancé, le style impeccable, prêtait son concours à ce festival Beethoven en interprétant le Concerto pour violon et orchestre. En outre M. Eugène Bigot dirigeait l’Ouverture d’Egmont et la Symphonie en ut mineur avec cette ferveur, cette sincérité qu’on se plaît à admirer chez lui. Un public fidèle, de plus en plus nombreux, tient à lui prouver que ses efforts sont suivis et appréciés comme il convient.