Michele Auclair Long-Thibaud 1943

La première lauréate du concours Long-Thibaud fut Michèle Auclair, en 1943. Elève de Line Talluel et Jules Boucherit (comme Ginette Neveu), puis de Boris Kamensky (comme Christian Ferras), Michèle Auclair est avec Devy Erlih une figure marquante de la vie musicale d’après-guerre.

Tous deux victorieux de plusieurs grandes compétitions qui apparaissent à ce moment, ils font une grande carrière de soliste. Paradoxe du nouveau système dont ils bénéficient – de jeunes virtuoses lancés chaque année par les concours internationaux – ils n’ont pas aujourd’hui la notoriété qu’ils méritent.

Les enregistrements qui suivent prouvent l’accomplissement musical et technique de Michèle Auclair, et inspireront peut-être la jeune génération de violonistes.

Powered by eSnips.com

Michèle Auclair, Tchaikosky, Austrian Symphony orchestra, Kurt Wöss
Michèle Auclair, Tchaikovsky, Innsbruck Symphony orchestra, Robert Wagner, 1964
Michèle Auclair, Mendelssohn, Innsbruck Symphony orchestra, Robert Wagner, 1964
Michèle Auclair, Tchaikosky, Austrian Symphony orchestra, Wilhelm Loibner
Michèle Auclair, Brahms, Wiener Symphoniker, Willem van Otterloo, 1958
Michèle Auclair, Mozart n°5, Stuttgart Philharmonic orchestra, Marcel Couraud, 1961
Michèle Auclair, Geneviève Joy, Schubert Rondo, 1962
Michèle Auclair, Kreisler Tambourin chinois
Michèle Auclair, Kreisler Brandl, Old refrain