Pierre Doukan

portrait de Pierre DoukanPour certains violonistes, Pierre Doukan ne représente peut-être que les fameux cahiers d’études progressives de L’école du violon.
Cependant, l’écoute des enregistrements de Pierre Doukan révèle sans l’ombre d’un doute qu’il fut un immense musicien.
Je viens d’être informé qu’un de ses enregistrements a été mis en ligne (youtube), et vous serez peut-être, comme moi, surpris de constater qu’il s’agit d’une vidéo. Ce document est donc particulièrement précieux…
—–

Màj : la vidéo n’est plus disponible mais voici le concerto de Bartok :

Selon le site de l’INA, il s’agirait d’un enregistrement de 1974, avec Orchestre National de l’ORTF sous la direction de Lorin Maazel ; Le cd réédité par Therèse Cochet indique comme chef Ferencsik.
—-
Concerto de Berg :

Enregistrement de 1971 avec Orchestre National de l’ORTF, dirigé par Richard Dufallo.

—–
J’espère sincèrement qu’un jour un hommage à la hauteur de ce qu’il a apporté à la Musique lui sera rendu. Voici un lien vers un ancien numéro du journal du CNSM où vous trouverez quelques informations :
—–

—–

http://www.esnips.com/nsdoc/8426c402-8bb7-4e06-b2a4-5da72ccb02c0/?token=40528bb8-889e-412b-ae91-3b379561190f&id=1208514812686
Pierre Doukan Erato

quatuors français made in japan

Quatuor CapetTout le monde connaît, au moins de nom, le quatuor Capet, et quelque autre de ses homologues français. Au moins de nomcar, en CD, on peine à trouver les enregistrements des quatuors Capet, Calvet, Bouillon, Loewenguth, Pascal, Krettly, Champeil… 

Une série de 20 volumes réunissant ces grandes formations existe pourtant. Une chance pour les mélomanes français de redécouvrir ou simplement découvrir leur patrimoine musical ? Non, car il s’agit d’une entreprise japonaise… On se consolera donc en pensant que la mémoire de notre panthéon musical n’est pas perdue pour tout le monde ! 

Pour être juste, et finir sur une note d’espoir, il est tout de même possible de trouver quelques enregistrements en France ou sur internet (Capet chez opus kura, ou Calvet chez Telefunken, par exemple)

french quartets